Signalement des infections nosocomiales dans les établissements de santé en région Picardie

 Quelles sont les infections nosocomiales à signaler aux autorités ? (décret juillet 2001)

1 – Les infections nosocomiales ayant un caractère rare ou particulier, par rapport aux données épidémiologiques locales, régionales et nationales, du fait :

  1. a) soit de la nature ou des caractéristiques de l’agent pathogène en cause, ou de son profil de résistance aux anti-infectieux :
  2. b) soit de la localisation de l’infection chez la (ou les) personne(s) atteinte(s)
  3. c) soit de l’utilisation d’un dispositif médical :
  4. d) soit de procédures ou pratiques pouvant exposer ou avoir exposé, lors d’un acte invasif, d’autres personnes au même risque infectieux :

2 – Tout décès lié à une infection nosocomiale :

3 – Les infections nosocomiales suspectes d’être causées par un germe présent dans l’eau ou dans l’air environnant 

4 – Les maladies devant faire l’objet d’une transmission obligatoire de données individuelles à l’autorité sanitaire en application de l’article R. 11-2 et dont l’origine nosocomiale peut être suspectée 

5 – Autres

Qu’en est-il en 2015 en Picardie ?

En 2015, Trente deux signalements concernant 102 cas ( dont 3% de décès) ont été faits par 13 établissements différents dont 6% ont souhaité une expertise de l’ARLIN. Sur les 32 signalements, 91% ont nécessité une investigation locale. Le tiers des signalements (34%) ont concerné des cas groupés.

Pour plus de détails, cliquez ICI

Une question ? Ecrivez-nous